top of page
ian-keefe-NBQhCKtg_9Y-unsplash.jpg

RAPHEN HYPNOSE

             Hypnose ericksonienne & créative

  • Facebook
PREMIERE SEANCE

UNE SÉANCE À VOTRE MESURE

L'HYPNOSE & VOUS
Pour votre première séance, nous commençons tranquillement par faire connaissance :
votre vision de l'hypnose, vos questions, vos attentes. Puis on se fixe un cap pour cette séance, que l'on affine pour qu'elle corresponde à une voie qui vous corresponde et qui réponde concrètement à votre demande.

Si nous nous revoyons après une séance précédente, ce premier temps est l'occasion d'observer ensemble ce qui a "bougé" ou non, et vers quel approfondissement vous aimeriez pour cette séance-ci.




UN ÉTAT D'HYPNOSE BIEN À VOUS
Qu'il s'agisse de votre première exploration de l'hypnose ou non, nous prenons le temps d'explorer ensemble par quelques jeux hypnotiques quelles voies sont les vôtres pour glisser vers cet état un peu particulier que l'on appelle hypnose : en réalité, il s'agit plutôt d'un mode de fonctionnement particulier de l'esprit ( et du corps ) où l'on peut comme s'extraire un moment de la réalité ordinaire.

Comme si vous rêviez, avec toute la richesse de votre imaginaire couplée aux réactions de votre corps : c'est tout l'intérêt de l'hypnose, pouvoir ajuster physiquement vos émotions et vos perceptions dans le même temps.

D'autant plus que ce processus est très fluide : on peut tout à fait passer d'une hypnose légère à un état de relaxation musculaire pour "revenir" à un état de veille plus ordinaire pour se replonger plus intimement en soi ou au contraire s'évader de l'espace et du temps le temps d'un moment.

Toutes les options vous sont ouvertes une fois que vous vous sentez en confiance et prêts à vous (ré)-imaginer.



EXPLORER EN ÉTANT PLEINEMENT ACCOMPAGNÉ(E)
Tout au long de la séance, vous pouvez compter sur ma présence pour vous épauler le long du chemin comme pour vous laisser toute liberté pour aller vers d'autres directions que le cap fixé ( ce qui arrive souvent : on croît vouloir quelque chose ou aller quelque part et on découvre d'autres indices en chemin ).

Un accompagnement pour vous permettre de naviguer vers le cap fixé.

En vous épaulant tout au long du chemin dans un échange régulier ou en silence, souvent un mélange des deux, vous avez toute liberté pour découvrir quels autres chemins vous pouvez emprunter.



UN RETOUR À VOTRE RYTHME
La séance se termine par un retour à une réalité plus ordinaire, en pleine possession de vos moyens en douceur vers l'énergie qui vous conviendra pour le reste de votre journée.
Nous échangeons sur le voyage que vous venez d'accomplir ( si vous le souhaitez ) en évoquant quelques pistes ou outils que vous pourrez utiliser à volonté pour accompagner les effets de la séance.

Nous convenons d'un point d'étape dans les jours ou semaines suivantes pour prendre de vos nouvelles et éventuellement se donner rendez-vous pour une autre séance ou une séance de clôture dédiée à l'apprentissage de techniques d'auto-hypnose.



 

IDEES ECES

EN PRATIQUE

  • Être sous hypnose, c'est comme s'endormir.

    L'état d'hypnose - ou transe, ou état de conscience modifié - est de mieux en mieux caractérisé ( par l'imagerie cérébrale notamment ) : c'est un état différent de celui  de la veille ou du sommeil. Certains chercheurs et praticiens parlent de veille paradoxale ~ proche du sommeil paradoxal où se produisent les rêves. Contrairement à ce moment du sommeil où les mouvements sont naturellement inhibés, sous hypnose, les mouvement sont libérés et même encouragés.
  • L'hypnose n'est pas réelle
    On ne peut pas forcer un véritable état d'hypnose : pensez à ces personnes allongées entre deux chaises (pour le seul intérêt de la démonstration) capable de tenir aussi rigides qu'une table sans effort apparent et en totale conscience. 
 La modification du tonus musculaire, le frémissement des paupières, l'amplitude de la respiration, l'apparition de mouvements automatiques du bras ou de la main sont autant de signes évocateurs d'un état d'hypnose réellement vécu. Une transe très profonde peut également apparaître relativement calme et silencieuse de l'extérieur.
 Sous hypnose, le cerveau ne fait pas la différence entre réel et imaginaire : le corps vit réellement les situations imaginées, comme si vous y étiez. Ce qui entraîne des effets physiologiques réels avec de potentiels impacts positifs sur l'immunité et l'inflammation. Il s'agit d'un apprentissage réel de nouvelles postures utiles pour l'estime de soi, la narration de soi, dans la gestion de certaines douleurs, pour la pratique d'un sport ou d'une activité artistique, pour préparer une prise de parole en public, la gestion d'une équipe...
  • On perd totalement le contrôle sous hypnose
    Ce serait presque le contraire : pour aller au plus profond de soi ou dépasser les limites de sa propre imagination, il faut s'autoriser à « y aller ». Votre volonté, votre envie de changer, votre créativité sont autant de leviers magistraux pour entrer sous hypnose. Il peut arriver que certaines parties de nous freinent des pieds - voire des quatre fers - pour ne pas se laisser aller,  même si l'envie est là. Alors l'approche se fait plus plus subtile : une négociation avec ces « défenses intérieures » peut s'engager. Et parfois, il peut être préférable de ne pas y aller, ou pas tout de suite. L'état d'hypnose est un état très fluide, il fluctue naturellement au cours d'une séance. Votre praticien y veille et vous demandera régulièrement où vous en êtes, pour vous guider vers un état plus profond si c'est utile à tel ou tel moment de votre exploration. Atteindre les transes les plus profondes n'est pas indispensable pour apporter du changement, mais peut-être pertinent pour inscrire changements durables dans le corps. Sachez enfin que si les circonstances l'exigent, vous ressortirez instantanément et de vous-même de l'état d'hypnose.
  • Sous hypnose, on peut faire réaliser n'importe quoi à n'importe qui
    Une personne qui fait la poule sur une scène n'est pas fondamentalement contre cette idée de le faire : le fait de monter sur scène (après avoir été repérée dans le public à certains signes de suggestibilité), l'envie de passer un bon moment et de ne décevoir ni ses amis ni l'auditoire sont autant de motivations. Cela dit, l'incarnation d'animaux est une technique peut être particulièrement inspirante et réjouissante - lion, paon, aigle, panthère, chouette, phoenix ... ou tout autre chose. Et pourquoi pas une poule... Avant de vous conduire en état d'hypnose, il vérifie d'ailleurs que l'objectif fixé en début de séance vous correspond réellement. La confiance est un élément indispensable dans le cadre de tout accompagnement. Si vous avez le moindre doute sur les intentions ou attitudes d'un praticien, sauvez-vous en courant ou parlez-lui en - selon la situation. Oui, un hypnotiseur peut abuser de l'état de suggestibilité avancé sous hypnose à son profit. Oui, il est possible de demander à ce que les séances soient filmées pour lever toute ambiguïté.
  • Seuls les esprits manipulables peuvent être hypnotisés
    Nous baignons dans une univers saturé de suggestions : les images, les sons, les mots qui nous parviennent des objets (radio, livres ou écrans) et des êtres vivants croisés chez soi, dans la rue, dans les activités du quotidien, dans la nature. Nous en émettons nous-mêmes en permanence : les vêtements que l'on porte, la façon dont on bouge et parle, les objets que l'on utilise... Chacun étant unique, tout le monde n'est pas sensible aux mêmes types de suggestions, au même moment, dans un même contexte - un biais majeur des échelles d'hypnotisabilité comme celle de Stanford. Le chemin vers l'état d'hypnose est propre à chacun : si le praticien est le bon pour vous, si son attitude, sa voix, son cabinet ... vous inspirent confiance et envie le jour où vous le/la rencontrez, alors vous pourrez cheminer ensemble vers votre état d'hypnose.
  • L'hypnose vous fera révéler vos secrets les plus intimes
    Le but d'une séance n'est pas d'aller « réveiller » tous vos secrets et traumas les plus enfouis. L'hypnose est là pour vous conduire là où il sera utile pour vous d'aller le jour de votre séance, à ce moment particulier de votre vie. À votre praticien, vous pouvez tout dire et ne pas tout dire. Lui-même met sa propre histoire (connaissances en hypnose mises à part...) pour accueillir la vôtre, découvrir vos modes de fonctionnement et vos schémas de pensée, sans aucun jugement. Ce qui se dit lors d'une séance est strictement confidentiel. Sous hypnose, le dialogue avec votre praticien est plus ou moins soutenu selon la situation, entre vous et votre praticien ; pour savoir où vous en êtes et avancer à pas ajustés. Une transe peut aussi être silencieuse, comme un voyage intérieur guidé au départ par votre praticien qui peut vous laisser tout entier à votre exploration, vous assurant juste de sa présence à une juste distance.
  • L'hypnose n'est pas faite pour les tout petits
    Dès les premiers jours de la vie, l'hypnose peut être un recours pour aider un bébé à mieux faire ses nuits ou à mieux vivre un soin : pour l'apaiser ou le distraire en passant par les sensations - caresses, bercement, murmures... Jusqu'à 6 ans, le praticien alterne entre jeux, dessins, contes, respirations, mimes ... pour s'adapter à l'énergie souvent débordante et à l'attention parfois diffuse des jeunes enfants. À partir de 6 ans, l'imagination et les autres capacités cognitives (langage, raisonnement, image de soi, place dans le monde...) sont en plein essor et l'hypnose devient un terrain de jeu et d'apprentissage fantastique. C'est un moment précieux pour infuser chez un enfant des chemins émotionnels qui lui correspondent vraiment et qui l'accompagneront potentiellement toute sa vie. À l'adolescence, grand chambardement hormonal, social, parfois familial, le challenge se place plutôt au niveau de l'identité, de la motivation et de l'envie : souvent emmené bon gré mal gré par un parent, c'est bien l'ado qui, après avoir identifié avec le praticien ses propres désirs de changement, décidera de s'investir ou non dans cette voie.
  • On peut rester « coincé(e) » en état d'hypnose
    Même en l'absence de suggestion de « retour », quand les suggestions s'arrêtent, l'état de conscience ordinaire se rétablit naturellement. Comme lorsqu'on s'arrête de rêver. Les cycles du corps reprennent toujours le dessus. Dans le cas de l'auto-hypnose, il est judicieux pour cadrer votre auto-séance de vous suggérer de revenir à un état de conscience ordinaire dans un délai déterminé (tant de minutes après le début, ou à telle heure). Il est d'ailleurs possible de programmer son horloge biologique interne pour se réveiller à l'heure - et à la minute - voulue. Personne n'a jusqu'à présent déterminé ce que peut le corps (Baruch Spinoza)
  • L'hypnose peut implanter des faux souvenirs
    Lors de séances où l'on voyage dans son histoire personnelle (voire avant, mais c'est un autre sujet), il s'agit bien de représentations du passé, et non du passé lui-même. Votre praticien prendra bien soin de vous le rappeler, avant et pendant la transe. Si l'on y pense, aucun de nos souvenirs n'est « vrai » en soi : chacun est teinté d'un contexte, d'une émotion, d'une sélection de certains éléments. Et un souvenir se transforme un peu plus à chaque fois qu'il est rappelé à notre mémoire. Un sujet fascinant.
  • L'hypnose est dangereuse
    Si vous êtes sous traitement dans le cadre d'une maladie de la sphère psychique (antipsychotiques notamment) ou si vous avez des antécédents de troubles psychotiques, il est primordial pour vous d'en informer votre praticien. Selon la situation, avec l'accord de votre médecin et seulement si le praticien à qui vous vous adressez possède les compétences nécessaires, l'hypnose peut être envisagée au cas par cas. La seule autre limite au recours à l'hypnose concerne les personnes aux aptitudes mentales dégradées (maladie d'Alzheimer ou démence à un stade avancé par exemple). L'hypnose peut « remuer » - c'est d'ailleurs l'un de ses atouts : permettre à certaines émotions d'être réellement vécues jusqu'à leur terme. Le changement est par essence mouvement. Du grand fou rire au flot de larmes, de la béatitude intérieure à la profonde colère, toute la palette des émotions peut être vécue sous hypnose ; si c'est utile pour vous de les traverser et en pouvant compter sur la présence solide et attentive de votre praticien qui saura vous accompagner tout le long de la traversée.
  • On ne peut/doit pas bouger pendant une séance d'hypnose
    Une séance d'hypnose dite conversationnelle peut tout à fait se dérouler sous la forme d'un entretien, en apparence non hypnotique. Tout réside ici dans l'aptitude du langage et de ses structures à modifier les schémas habituels de pensée ( au fondement de la pratique de la PNL). Une séance d'hypnose peut aussi prendre la forme d'une relaxation approfondie et prolongée. Simplement pour du bien-être, pour permettre une détente musculaire minorant le stress ou l'anxiété, en accompagnement lors d'une dépression, pour reprendre contact avec des sensations corporelles parfois oubliées. Mais pour aller plus loin, quand et si c'est adapté pour vous et votre objectif dessiné en début de séance avec votre praticien, l'hypnose révèle son plein potentiel dans la mise en mouvement : « vivre » réellement les situations imaginées permet d'inscrire de nouvelles attitudes, de nouvelles postures, de nouveaux comportements dans le corps.
 Des avancées matérialisées dans des pas, des poids lâchés ou éloignés, des prises de position inédites, la sensation d'avoir des ailes qui vous envolent... Les possibilités sont infinies, les limites sont celles de votre imagination... et du périmètre de sécurité de votre corps et du cabinet. Bien que certaines séances puissent se conduire en situation et en extérieur. Il existe même une technique dite active-alert qui consiste à pédaler sur un vélo fixe en focalisant son attention sur un point devant soi. Une technique très utile en cas de perte de motivation, de moral ou de confiance (dépression, grande timidité, abattement psychologique lors d'une maladie comme après une chimiothérapie* ou dans le cadre de douleurs chroniques*). * à considérer avec l'accord et/ou la supervision de l'équipe soignante
  • Une séance d'hypnose est juste une séance de relaxation
    L'état d'hypnose peut effectivement se traduire par une détente magistrale, un relâchement musculaire total, un état de plénitude véritable. Ces sensations sont particulièrement bénéfiques en cas de stress ou d'anxiété, souvent corrélés à des tensions musculaires, y compris des muscles plus internes (cellules musculaires lisses entourant des intestins, des bronches...). Utiles également dans le cas de troubles de la motricité (maladie de Parkinson) ou de l'élocution (bégaiement). Ce seul repos du corps est déjà une étape porteuse de changement par le sentiment d'apaisement qu'il procure. Délicat en effet de mieux vivre avec ses angoisses ou un stress intense si tout est tendu en soi. La relaxation, induite notamment par la respiration, est souvent la première étape vers l'entrée en état d'hypnose. Mais l'hypnose est loin de se résumer à cela. Pour insuffler du changement, il y a la nécessité de faire bouger des choses à l'intérieur : vous êtes l'acteur et le réalisateur du film que vous tournerez en séance. Se mouvoir et s'émouvoir seront les prémices de votre Grand Soir ... Au lieu de l'esprit éclairé prend naissance l'âme éclairante. (Gaston Bachelard)
  • L'hypnose est une forme de magie
    Les praticiens en hypnose n'ont aucun superpouvoir (en tout cas pas en lien avec l'hypnose. Pour le reste, il n'est pas interdit d'y croire ou d'y rêver... ) Bien avant la grande époque du XVIIIe siècle avec Franz Anton Mesmer, le marquis de Puysegur, l'abbé Faria puis celle du XIXe avec Hippolyte Bernheim, Jean-Martin Charcot, Pierre Janet, la transe a traversé l'Histoire. Dès le VIIe siècle avant notre ère, la Pythie de Delphes rendait ses oracles sous hypnose (des prophéties obtenues sous l'influence de vapeurs d'éthylène il est vrai...). Il y a plus de 3000 ans, le Pharaon Ramsès II utilisait l'hypnose pour motiver ses soldats. Les humains de la Préhistoire ont laissé quelques traces de leurs pratiques chamaniques. Et peut-être même dès les tout débuts, par les contes et les chants partagés au coin du feu ... Plus proche de nous, Milton Erickson a révolutionné la pratique de l'hypnose au XXe siècle. L'hypnose ericksonienne est l'un des courants majeurs de l'hypnose moderne, il en existe d'autres. Elle repose sur un axe fondateur : notre inconscient (nos parties inconsciences, subconscientes, plus profondes... selon les termes qui vous parlent le plus) dispose de ressources puissantes pour nous permettre de vivre mieux avec nous-mêmes, et donc avec les autres. L'hypnose est le moyen d'y accéder et d'ouvrir le dialogue. L'inconscient de chacun étant unique, l'hypnose est donc un art (du) sur-mesure et de l'adaptation permanente. La dentelle, c'est vous. L'esprit inconscient est plus vif, plus sage et plus rapide. Il comprend  mieux . (Milton Erickson 1979)
  • L'hypnose est un remède miracle
    L'hypnose n'est ni un remède miracle ni une baguette magique. L'hypnose ne fera pas repousser un membre amputé mais peut se révéler un atout précieux en cas de douleurs fantômes. L'hypnose ne guérira pas un cancer* mais peut être envisagée en cas de vomissements, d'anxiété, de perte d'appétit, de douleurs, de dépression associés. L'hypnose ne ramènera pas quelqu'un à la vie - mais peut permettre des adieux réconfortants L'hypnose n’est pas la panacée mais une voie parmi d’autres accompagnements et thérapies, seule ou en combinaison, à vous de « tester ». Car au final, tout ou presque tient en grande partie… à vous. Un praticien en hypnose ne vous changera pas. C’est vous-même qui vous changerez - en y étant guidé(e). C'est comme passer un contrat de confiance et d'envie : si le courant passe entre vous et votre praticien et si vous vous sentez prêt(e) à vivre pleinement votre état d'hypnose, alors de grandes et belles trajectoires n'attendent qu'à se dessiner et à (s')animer l'horizon de votre vie.
  • En une séance, tout sera réglé
    L'hypnose ne guérit pas. Elle accompagne. Une séance d'hypnose n'est pas une consultation médicale. Un praticien aguerri vous posera la question d'un éventuel suivi médical dans certains cas et dans votre intérêt. L'hypnose appartient aux thérapies dites brèves. Ce qui implique au minimum deux séances, la première étant surtout dédiée à l'apprivoisement de votre état d'hypnose. Votre question à résoudre et votre voie du changement étant uniques, votre parcours en hypnose le sera aussi. Parfois, une à deux séances suffiront parce que l'on aura déjà effectué une partie du chemin, parce que notre environnement ( familial, professionnel, amoureux ... ) est favorable, parce que l'on est déjà prêt pour le changement à venir. Parfois, cinq à dix séances seront nécessaires pour un réel suivi dans le temps et pour vous accompagner vers la voie de l'autonomie ( par des outils et des ancrages d'auto-hypnose typiquement ).
  • L'hypnose n'est pas pour moi
    Si tout va bien dans votre vie au point que vous n'avez à ce jour aucune envie d'améliorer quoi que ce soit, Si vous ne voulez pas vous alléger voire vous libérer de votre/vos stress, anxiété ou dépression, Si vous ne voulez pas arrêter de fumer,
Si vous ne voulez pas mieux dormir, Si vous ne voulez pas développer certaines compétences (apprendre une nouvelle langue, être plus à l'aise en public ou dans l'intimité, être plus fluide ou concentré dans votre activité de passion ou professionnelle, mieux communiquer avec vos proches...), Si votre digestion ou votre poids vous conviennent, Si vous voulez continuer d'avoir peur de ... , Si vous n'avez aucune douleur limitante*, Si vous n'avez aucune addiction limitante (pléonasme) - sucre, alcool*, cannabis, cocaïne*... , Si votre vie amoureuse ou célibataire vous comble, Si votre enfant n'a pas de souci particulier - pipi au lit, peur d'aller à l'école (phobie scolaire) ou bagarres récurrentes (gestion des émotions) attention aléatoire (TDAH mais pas que), hypersensibilité, bégaiement, difficultés alimentaires (anorexie, boulimie, phobie alimentaire, constipation), manque de confiance en lui/elle, ne souffre pas des conséquences négatives d'une dyslexie, dyspraxie et autres toujours plus nombreux troubles dys, Si vous n'avez traversé aucun deuil encore douloureux ou dont vous sentez qu'il n'est pas achevé comme vous le souhaiteriez, SI vous n'êtes pas curieux de vivre un état de conscience modifié, SI vous n'êtes pas curieux de voir jusqu'où peut vous emmener votre créativité et votre imagination, Bref, si vous pleinement satisfait de votre vie telle que vous la vivez aujourd'hui, Félicitations et merci, le monde a besoin de personnes comme vous ! * à considérer avec l'accord et/ou la supervision de l'équipe soignante

EN CABINET & À VOTRE DOMICILE
Selon ce qui sera le plus confortable pour vous, nous nous donnons rendez-vous dans l'une des cocons du Nouveau Monde situés dans le 1er arrondissement de Paris rue d'Argenteuil, ou bien à votre domicile ( Paris intra-muros ).

Si vous avez la moindre question, n'hésitez pas à me contacter, ce sera un plaisir d'échanger et de répondre à vos interrogations.

Vous trouverez peut-être de premiers éléments de réponse ici :


 

PEDIGREE

PEDIGREE

Ouvertures

~ Initiation à la pratique du conte ( 2022 )

~ Reiki Niveau I ( 2023 )
~ Stage de magnétisme ( 2024 )


A.R.C.H.E
~ Praticien en hypnose ericksonienne ( 2021 )
~ Addictologie ( 2022 )

- Enfance ( 2022 )
~ Hypnose conversationnelle ( 2022 )
~ Neurosciences & Psychopathologie ( 2022 )
~ Hypnoclown ( 2021 )

IFPPC
~ Hypnose médicale Niveau I ( 2021 )

France PNL
~ Technicien en PNL ( 2021 )

Institut Européen d'Hypnose Intégrative
~ Hypnose flash ( 2021 )

 

pix-_edited.jpg
  • LinkedIn Social Icône

PARCOURS D'UN IMAGINAIRE
Pharmacienne de formation ayant fricoté avec l'audiovisuel, le documentaire et le journalisme scientifique sur ma route, la rencontre de l'hypnose sur ma route a été pour moi un tournant.

Pour nourrir intérêt quasi illimité pour les sciences du vivant ( neurosciences, physiologique, anthropologie, philosophie... ).
Pour explorer les failles, les auto-limitations, les illusions, les ressources, les savoir-faire en sommeil pendant longtemps.
Pour découvrir un élan de créativité ( musique, écriture, et d'autres ) qui donne à la vie une vraie saveur et de réelles couleurs.

Je suis aujourd'hui convaincue et plus qu'enthousiasmée par la force de l'imaginaire sur nos vies et tout ce qui nous agit. Loin d'être un seul exutoire pour rêveurs passifs.


Parce qu'il est une voie d'accès privilégié au réajustement de nos pensées ( idées limitantes sur qui l'on est et ce que l'on est capable de faire), de nos émotions ( peurs "irrationnelles", automatismes qui nous colle à la peau et au ventre ), de notre physiologie ( douleurs chroniques, mauvaises postures, apnée du sommeil-et-tout-court ).

Parce qu'il est au cœur de qui l'on est vraiment, chacun avec notre histoire, nos représentations, nos relations, sans fard et sans filtres.

Parce qu'il est un sésame vers la créativité, donc de l'expression de soi, de la jubilation d'être et de faire, de la joie pure de partager.


Un pont entre logique et créativité, rationalité et imaginaire, deux mondes aux frontières illusoires.

Au lieu de l'esprit éclairé prend naissance l'âme éclairante.
L'air imaginaire est l'hormone qui nous fait grandir psychiquement.
René Bachelard


Il est grand temps de prendre l'air.
Vous venez ?

 

CONTACT
Shadow on Concrete Wall

SE CONTACTER

☀️

Séance en cabinet ou à domicile : 70 €

Séance enfant / adolescent : 50 €

Tarif solidaire : 50 €
(
étudiants, intermittents du spectacle, période difficile ... )



Les séances ont lieu au Nouveau Monde
situé au 21 rue d'Argenteuil
( Paris 1er )



           Raphen Hypnose
07 80 99 37 04 raphen.hypnose@gmail.com




Adhérente au S.D.M.H ( Déontologie du praticien )
RC PRO Axa  n° 10389249304
SIRET 913 632 956 00011

  • Facebook Social Icône
bottom of page